Poppy Wyatt est un sacré numéro de Sophie Kinsella



Résumé

En Angleterre, de nos jours. 

Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. 
Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… 
Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. 
Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. 
Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

Mon avis 

C'est toujours avec enthousiasme qu'on ouvre un livre de Sophie Kinsella. On aime sa plume fluide et entraînante, son humour et sa légèreté. Et ce roman ne fait pas exception.

Ces héroïnes sont toujours dynamiques, un peu fofolles et enclines à s'aventurer dans des situations impossibles. Et c'est bien le cas de Poppy Wyatt.

Tous les ingrédients sont donc au rendez vous pour passer un bon moment avec ce livre.

Poppy a tout pour être heureuse, elle est sur le point de se marier, a un boulot qu'elle aime mais un incident va changer le cours de sa vie. A partir de ce jour là, tout va s’accélérer. Les événements s’enchaînent, les situations cocasses voire surréalistes se multiplient. On ne s'ennuie pas une seconde, on rigole face aux actions et réactions de Poppy. C'est une fille dynamique avec un gros côté gaffeuse. Ce que je regrette, c'est son côté un peu naïf à certains moments. L'humour doit-il obligatoirement passé par la naïveté? C'est mon seul regret face à ce livre.

Sophie Kinsella a le don de nous rendre accro à une lecture, on arrive pas à se décoller du livre même si l'intrigue de base n'est pas très crédible. C'est la clé du succès de tous les livres de cette auteure qu'on adore.


Commentaires

  1. Inthebordereyes13 juin 2013 à 21:38

    Ton avis me donne très envie de m'offrir le livre, merci.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Irrésistible de Jill Shalvis

Achats Scrapbooking NOZ/ACTION/LIDL/ALDI